Belgique: arrestation d’un homme soupçonné d’avoir proféré des menaces terroristes

La police a interpellé lundi à Bruxelles un homme soupçonné d’avoir « proféré des menaces à caractère terroriste », chez qui des armes ont été saisies, a indiqué mardi le parquet de la capitale belge.

L’interpellation, qui s’est passée « sans incident », s’est déroulée au cours d’une vaste opération policière menée dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, a précisé le parquet dans un communiqué. Le suspect, identifié comme « A.B. » et né en 1982, était connu pour notamment des faits de vols et de coups et blessures. L’homme, « localisé » lundi matin par la police judiciaire, était soupçonné « d’être en possession d’armes et d’explosifs » et « aurait proféré des menaces à caractère terroriste », selon la même source. « Plusieurs objets ont été saisis, parmi lesquels des armes et du matériel informatique », a précisé le parquet. Les services de déminage ont été dépêchés sur les lieux « pour un colis suspect, qui s’est avéré ne pas contenir d’explosifs », a-t-on souligné de même source. Le suspect doit être présenté dans la journée à un juge d’instruction, à qui il appartiendra de le placer ou non en détention provisoire. Un vaste périmètre de sécurité avait été mis en place lundi en milieu d’après-midi, finalement levé dans la soirée, après l’arrestation et l’intervention des démineurs. En Belgique, le niveau de la menace terroriste est actuellement à 3 sur une échelle en comprenant 4, ce qui correspond à une menace « possible et vraisemblable ». Bruxelles a été la cible le 22 mars d’un double attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) qui a fait 32 morts à l’aéroport et dans le métro en plein quartier européen.

afp